samedi 20 septembre 2014

Un tramway nommé souvenir?

A Belgrade, les tramways font partie des transports en commun. Plusieurs villes en Serbie avaient mis les tramways en service au début du XXème siècle, comme Subotica, Niš et Novi Sad, mais aujourd'hui, la capitale est la seule ville qui les utilise encore, presque comme souvenir du bon vieux temps où ce moyen de transport était révolutionnaire et où Belgrade était membre de l'élite européenne et mondiale.

Le 14 octobre 1894, le premier tramway tracté par cheval fut mis en service à Belgrade sur la ligne allant depuis la forteresse de Kalemegdan jusqu'à la place Slavija. A cette époque, seuls New York, Paris, Londres et Berlin possédaient ce moyen de transport en commun. Belgrade avait alors une population de 60.000 habitants et les tramways sont immédiatement devenus un sorte d'attraction. Même le roi Aleksandar Obrenović et la reine Draga Mašin aimaient se déplacer en tramway. En été, des wagons ouverts étaient ajoutés aux compositions et les passagers pouvaient jouir de la brise légère et rafraîchissante.

Le premier tramway à Belgrade
Les wagons ouverts
Le roi Aleksandar Obrenović et la reine Maša Dragin
Depuis la forteresse jusqu'à la place Slavija, le parcours durait environ 40 minutes, car toute personne voulant monter dans le tramway pouvait faire signe au conducteur d'arrêter, à tout moment et en tout lieu.

Deux ans après l'apparition du tramway à traction à cheval, le premier tramway électrique a vu le jour et il portait le nom de "Petit père", fonçant à une vitesse de 10 kilomètres à l'heure. 


Dans ce monde actuel où tout le monde est pressé et court quelque part, les tramways présentent néanmoins des inconvénients et les pannes d'électricité sur le réseau peuvent paralyser la circulation. 

Pourtant, aujourd'hui, les tramways à Belgrade font partie de la vie quotidienne et du folklore de la ville. Alors, lors de votre prochaine visite, ne manquez pas de faire une petite ballade sur les rails de la capitale.