vendredi 19 décembre 2014

La fête du Saint Protecteur - Slava

La tradition de la fête du Saint Protecteur, la Slava, est très importante en Serbie. C'est surtout depuis les années tragiques des guerres dans l'ex-Yougoslavie que les Serbes se sont de plus en plus tournés vers leur tradition, leur religion et les coutumes qui forment l'identité du peuple serbe.

En fêtant votre Saint Protecteur, vous restez lié à vos racines, à vos origines culturelles et religieuses. A l'origine, la Slava était une fête païenne car le peuple rendait en particulier hommage à ses ancêtres, c'est à dire, à ceux qui sont dans l'outre-monde. La religion chrétienne devenue la religion officielle, l'Eglise tenta en vain de supprimer ces coutumes populaires. Alors, au XIIIème siècle, Saint Sava, dont je vous ai déjà parlé , canonisa les anciennes coutumes païennes populaires afin d'en faire des coutumes chrétiennes. C'est ainsi que la Slava est devenue l'une des traditions les plus importantes de l'Eglise orthodoxe serbe.

Le Saint Protecteur s'hérite de père en fils. Au cas où vous venez d'une famille qui n'avait pas de Saint Protecteur, vue le passé communiste de la Serbie durant lequel certains ont renié la religion et tout ce qui y est associé, vous êtes libre de choisir celui qui deviendra le Patron de votre foyer et que vous laisserez également en héritage à votre fils. Si votre fille se marie et crée son foyer dans votre maison, elle fêtera également votre Saint, si elle se marie et va vivre dans la maison de son mari, elle fêtera le Saint de ce dernier. 

Aujourd'hui, le 19 Décembre, c'est la Saint Nicolas selon le calendrier orthodoxe. C'est la Slava la plus répandue en Serbie et on dit communément que la moitié de la Serbie fête Saint Nicolas en temps que maître de maison et l'autre moitié le fête en tant qu'invité. C'est également la Slava de mon époux, donc, la mienne. 

Fresque datant du XIIIème siècle et représentant Saint Nicolas
La coutume veut que, le jour précédent la Slava, le pope bénisse de l'eau dans le foyer du maître de maison avec laquelle la maîtrese de maison préparera le Pain de la Slava - le "Slavski Kolač" (slavski kolatch). Cependant, les contraintes de la vie moderne ont un peu changé cette coutume et aujourd'hui, il est possible de tout simplement commander ce pain spécial chez son boulanger.

Venu tout droit de chez mon boulanger
Pour fêter son Saint comme il se doit, outre le "Kolač", on se doit également d'avoir:

1. L'icône du Saint Protecteur 
2. La bougie que la maître de maison allume le matin et qui n'est éteinte qu'au départ de tous les invités
3. Le blé qui représente le lien entre le monde des vivants et celui des morts, et sert à honorer les ancêtres qui ont fêté le Saint protecteur du foyer avant nous
4. Du vin rouge

La cérémonie solenelle de la coupe du "Kolač" peut avoir lieu soit à l'église, soit dans votre maison si vous en faîtes précédemment la requête au pope de votre paroisse. Le pope versera quelques gouttes de vin rouge sur le blé et coupera votre "Kolač" en priant pour la santé des membres vivants de votre famille et l'âme des membres de votre famille qui sont décédés.

La Saint Nicolas se fête durant le jeûne de Noël et, si on tient à la coutume, seul le poisson peut être servi en tant que viande. Pour ce qui est de mon mari et de moi-même, rien de très prétentieux. Même si toutes les charactéristiques de la Slava ne sont pas observées à la lettre, je suis sûre que notre Saint ne s'en offusquera pas, car l'essentiel, c'est de marquer cette journée.

Mon "Kolač"et l'icône de Saint Nicolas sont sur la table, ainsi que la bougie que nous avons allumée en lui transmettant la flamme des 33 bougies scellées les unes aux autres que nous avons achetées à l'entrée du tombeau du Christ à Jérusalem (un merveilleux souvenir).

L'icône de Saint Nicolas, les bougies de Jérusalem et le blé
Les 33 bougies sont prêtes

Le maître de maison allume la bougie de la Slava


"Riblja čorba", la soupe de poisson


Le blé, cette fois sans crème chantilly pour respecter le jeûne :)



On romp le "Kolač" à la main, sans couteau
Je vous laisse à présent. Il est temps d'honorer son Saint Protecteur et de rendre hommage à ses aïeux en passant à table. À tous ceux qui fêtent leur Patron aujourd'hui, "Srećna Slava!" (Bonne et heureuse Slava!)