jeudi 11 décembre 2014

Le Nouveau Belgrade

En traversant le pont Branko sur la Save, vous laissez derrière vous le vieux Belgrade historique et le quartier de Savamala et entrez dans le Nouveau Belgrade (Novi Beograd). 

La traversée du pont sur la Save, on quitte le vieux Belgrade
Vue sur la forteresse depuis le pont sur la Save. 
Déjà au XVIème siècle, certains documents turcs font référence à un village appelé "Bežanija" (Bejanilla) sur la rive nord de la Save, quartier qui éxiste aujourd'hui encore dans le Nouveau Belgrade. Le village était alors habité par les Serbes et comptait 32 maisons. Durant l'occupation autrichienne dans la première moitié du XVIIIème siècle, des familles hongroises, allemandes et croates vinrent s'y installer. 

Petit à petit, le village s'agrandit et dans la période entre les deux-guerres, il avait déjà atteint la rive du fleuve, les quartiers au bord du fleuve portant les noms de "Sajmište" et "Novo Naselje". Les premiers plans de développement de la capitale sur la rive nord datent de cette époque. Cependant les travaux d'assèchement des terrains marécageux étaient une entreprise trop difficile, compte tenu des moyens techniques disponibles à l'époque. 

En 1924, le Belgradois Petar Kokotović ouvrit dans la rue "Tošin bunar" (le "Puits de Tocha" - je vous en reparlerai dans mon article sur Zemun -) une kafana qu'il appela le "Nouveau Belgrade". La même année fut ouvert l'aéroport de "Bežanija" et, en 1938, un énorme parc d'expositions appelé "Staro Sajmište" fut construit sur la rive de la Save.

Le Royaume de la Yougoslavie est depuis longtemps de l'histoire ancienne, de l'aéroport de "Bežanija" est resté un avion comme souvenir des temps anciens, planté devant le complêxe d'immeubles du centre d'affaires "Airport City", dans les locaux duquel sont regroupés des grands noms européens tels Renault, Dupont, Beiersdorf etc...

Quant au parc d'expositions, ici, on s'en souvient à cause de son rôle lugubre durant l'occupation allemande. Il servit en effet de camp de concentration dans lequel des milliers de Juifs, de Romes, de Serbes et de personnes d'autres nationalités trouvèrent la mort. La communauté juive du vieux quartier de Dorćol fut alors presqu'entièrement décimée.

Le centre d'affaires Airport City
Airport City

Le parc d'expositions du temps de sa splendeur
Les restes du parc d'exposition aujourd'hui
Le monument dédié aux victimes du camp de concentration Staro Sajmište

Plaque commémorative dédiée aux victimes du camp de concentration Staro Sajmište
Certains diront que le Nouveau Belgrade est gris et triste, qu'il ressemble aux ghettos américains avec ses quartiers appelés "blocs" et portant des numéros et qu'il manque d'âme et de charme. C'est vrai que l'architecture socialiste de l'après guerre n'inspire pas vraiment et que les longs immeubles au bord de l'autoroute ressemblent à des cages de béton.

Il faut dire que le Nouveau Belgrade, dont la construction commença dans les années suivant la seconde guerre mondiale, avait pour but d'accueillir et de loger la population grandissante à Belgrade, effet des migrations de ceux qui désiraient gagner leur pain et vivre une vie meilleure dans la capitale. Longtemps, du fait que tous les événements sociaux, artistiques et nocturnes avaient lieu dans le vieux Belgrade, le Nouveau Belgrade était appelé "le dortoir", car ses habitants, du fait qu'il n'y avait rien à y faire de bien intéressant, n'y rentraient que pour s'y coucher.

Les immeubles gris au bord de l'autoroute Belgrade-Zagreb
Les immeubles en béton du Nouveau Belgrade
C'est ainsi que les cités (ou blocs) surgirent les unes après les autres, érigées par le peuple et surtout les étudiants qui prirent part à de nombreuses actions de travail collectif. Ceux qui ont connu les années d'après-guerre et ont participé à ces actions enthousiastes se souviennent toujours avec nostalgie du bon vieux temps où le peuple était uni, les gens solidaires et où l'on croyait à ses idéaux et à ses rêves de prospérité, où on chantait en travaillant et où sont nées des amours et des amitiés pour la vie entière.



Les vieilles cités du Nouveau Belgrade sont toujours grises et un peu déprimantes, mais l'atmosphère générale de cette municipalité belgradoise a tout de même changé durant ces dernières années. En effet, le Nouveau Belgrade devient petit à petit un centre d'affaires et de commerce où viennent s'installer toutes les grandes compagnies européennes et mondiales. Le vieux Belgrade étant trop petit, trop dense, trop embouteillé, le Nouveau Belgrade est devenu très attrayant. Les nouveaux immeubles de verre et d'acier offrent un confort de haut niveau, les rues et boulevards larges permettent de se déplacer facilement et surtout, pas de problèmes de parking. Il y a toujours de la place pour garer sa voiture.






L'un des centres d'affaires les plus connus dans le Nouveau Belgrade est le P.C. Ušće (P.C. voulant dire Poslovni Centar, soit Centre d'affaires). C'est le premier bâtiment que l'on peut voir dans le Nouveau Belgrade lorsqu'on traverse le pont sur la Save et il est l'un des symboles de Belgrade.

Vue sur le PC Ušće depuis le pont sur la Save
La tour fut construite en 1961 et c'est l'immeuble le plus haut en Serbie, et l'un des plus élevés dans les Balkans. Il a longtemps abrité les locaux du Comité central du parti communiste yougoslave et il était appelé communément CK (Centralni Komitet, ou Comité Central). Il fut sevèrement endommagé durant le bombardement de Belgrade par les forces de l'OTAN en 1999.

Au pied de la tout se trouve le plus grand centre commercial de Belgrade (Shopping centar Ušće) où sont regroupées des grandes marques nationales et internationales, où l'on peut manger en vitesse aux fast foods ou déguster un plat ou boire un café dans l'un des restaurants ou cafés restaurants, ou encore regarder un film dans l'une des salles de cinéma.

Le centre d'affaires et le centre commercial Ušće
Le Nouveau Belgrade possède un autre centre commercial très populaire, le Delta City. Donc, si vous avez des envies de shopping, le Nouveau Belgrade est le lieu parfait.

Le centre commercial Delta city
Il ne faut pas oublier les chinois :)

Il y en a beaucoup à Belgrade et leurs petits magasins sont situés un peu partout. Cependant, c'est dans le Nouveau Belgrade et plus particulièrement dans le centre commercial du bloc 70 que se trouve la plus grande concentration de petits commerces chinois. Vous y trouvez de tout: "Od igle do lokomotive" (D'une aiguille à une locomotive). Traditionnellement, l'amitié entre la Chine et la Yougoslavie (aujourd'hui la Serbie) est très forte, dû au passé communiste de la Serbie et à l'icône historique de Tito.

Le centre commercial chinois, le bloc 70
Petite anecdote, aujourd'hui encore, l'un des héros les plus connus en Chine est l'acteur serbe légendaire Bata Živojinović qui a interprété le rôle de Vladimir Perić Valter, personnage réel, dans le film de guerre datant de 1972, "Valter défend Sarajevo". Il est pour les Chinois la personnification de la lutte contre le fachisme et de la victoire des Partizans et du parti communiste.

Le célèbre Partizan à l'écran: Valter

Un autre symbole de la ville de Belgrade se trouve dans le Nouveau Belgrade et si vous venez à Belgrade en avion, vous ne pouvez pas le manquer durant votre approche de la ville et de l'aéroport: la Porte Ouest de Belgrade (Zapadna kapija Beograda), que certains appellent encore la tour Genex (groupe commercial) et qui, au bord de l'autoroute, souhaite la bienvenue aux voyageurs qui entrent dans la ville. La tour est composée en fait de deux tours rattachées par un pont au sommet duquel se trouve un restaurant au mouvement rotationnel. L'une des tours abrite des bureaux, la deuxième est un immeuble d'habitation.

La tour Genex
La tour Genex

Vue sur le Nouveau Belgrade depuis la forteresse Kalemegdan. Au loin, la Tour Genex
Construit dans les années 70 du XXème siècle, Sava Centar (le Centre Sava) est l'un des signes distinctifs du Nouveau Belgrade. Outre les bureaux, restaurants et magasins qui s'y trouvent, le Sava Centar possède également une grande salle qui peut accueillir environ 3.600 spectateurs et dans laquelle se déroulent des concerts, des premières cinématographiques ou encore des galas ou des conventions. C'est une salle prestigieuse où chaque artiste digne de ce nom se doit d'être en concert.

Le Centre Sava
Quant aux superstars, c'est dans une autre salle qu'elles accueillent leurs fans: celle de l'Arène de Belgrade dont la construction fut entamée dans les années 90 du XXème siècle et officiellement en fonction depuis 2007. La grande salle peut accueillir jusqu'à 25.000 spectateurs. Elle a vu depuis défiler bien des stars (Jennifer Lopez, Beyoncé, Shakira, Il Divo, Placindo Dominguo plus récemment), mais a été également la scène de nombreux événements sportifs, comme par exemple la Davis Cup (comment ne pas mentionner le tennis en Serbie?)

L'Arène de Belgrade
Un autre lieu est connu dans le Nouveau Belgrade pour ses concerts: Ušće (le confluent). C'est là qu'ont lieux les concerts des grandes vedettes nationales et internationales en été. Du fait de la superficie de ce terrain, quelques 150.000 personnes peuvent admirer leurs idoles. Cela a été le cas en Juin 2013, lors du concert de la plus grande star de la chanson serbe, Ceca, auquel ont assisté plus de 150.000 fans (cliquer ici, la foule est impessionnante).

C'est ici qu'a lieu également le célèbre festival Beer Fest, au mois d'août. J'attends l'été pour vous en parler :)

Ce terrain fait partie de tout une parcelle de terre qui porte le même nom, Ušće, et sur laquelle se trouvent le centre d'affaires et le centre commercial dont je vous ai parlé un peu plus haut, le musée d'art contemporain qui est malheureusement en cours de rénovation et fermé au public jusqu'en 2015, et le Palais de la Serbie.

Le palais de la Serbie
Sur ce terrain se trouve également le Parc de l'Amitié, aménagé en 1961 et dans lequel de nombreuses personalités mondiales ont planté symboliquement des arbres représentant la paix sur terre. En l'an 2000, au premier anniversaire du bombardement de la Serbie par les forces de l'OTAN, le parc a accueilli le monument du "Feu éternel", dédié à ceux qui ont péri durant ces jours tragiques du printemps 1999.

Le monument du "Feu éternel" dans le Parc de l'amitié
En été, les quais du Nouveau Belgrade sont également un lieu parfait pour se promener et, depuis le quai de la Save, on a une vue très belle du vieux Belgrade.




Nouveau symbole de la capitale, le pont Ada, qui lie le Nouveau Belgrade à la municipalité de Čukarica.


Ah! J'attends l'été et ses couchers de soleil!
Mais le Nouveau Belgrade est aujourd'hui connu pour une autre raison: sa vie nocturne. C'est dans les années 90 que se sont développés les clubs de nuit sur la Save et sur le Danube. Plantés sur des pilotis, ils sont particulièrement actifs en été et l'on y danse surtout aux sons de la musique turbo folk serbe jusqu'au petit matin. 

Certains restaurants-clubs situés sur le Danube près de l'hôtel Jugoslavija sont devenus des lieux cultes où l'on peut savourer des plats traditionnels ou internationaux. Sur la Save, l'un des clubs les plus connus est Blaywatch, à l'intérieur ultra-moderne. 

Vue sur le Nouveau Belgrade depuis la forteresse Kalemegdan. On voit quelques clubs sur la rive droite de la Save
Le club Blaywatch
Le Blaywatch

L'intérieur de club Blaywatch
Le club sur pilotis "Kafana na vodi", la Kafana sur l'eau
Bref, pour faire la fête et perdre la tête au rythme de la musique serbe aux sons orientaux, le Nouveau Belgrade est parfait. Grande concentration de joie de vivre, de jeunesse et de beauté pour laquelle Belgrade est devenue la mecque du clubbing en Europe.

Le Nouveau Belgrade n'oublie pas néanmoins sa tradition et de nouvelles églises ont été contruites récemment ou sont encore en construction, la religion ayant de nouveau beaucoup d'importance en Serbie depuis les guerres dans l'ex-Yougoslavie.

L'automne et l'hiver sont les saisons où il y a le plus de Saints Protecteurs que presque chaque foyer fête et honore, tradition qui avait été délaissée durant le régime socialiste de Tito, mais qui est à présent, avec la célébration de Noël et de Pâque, la fête religieuse la plus importante pour les Serbes. Le Saint Protecteur de mon foyer est Saint Nicolas qui se fête le 19 Décembre selon le calendrier orthodoxe et j'aurai l'occasion de vous en reparler.



Aujourd'hui, le Nouveau Belgrade n'est plus seulement un "dortoir". Au contraire, il offre tous les avantages d'une ville moderne et il est grouillant de vie, de jour et surtout de nuit :)