mercredi 4 février 2015

Le triste sort des vieux cinémas historiques de Belgrade

Le vieux Belgrade d'antan a toujours été à la pointe des nouveautés. Après avoir été l'une des premières métropoles européennes, et même mondiales, a avoir instauré des transports en commun en tramways à traction à chevaux en 1894, Belgrade fut également la première ville des Balkans à présenter l'invention la plus divertissante jamais conçue: le cinématographe. 

Le 25 mai 1896, quelques mois après la première projection cinématographique entretenue par les frères Lumière à Paris, les Belgradois purent à leur tour découvrir avec admiration les images en mouvement, dans la salle d'une kafana de la capitale.

Car où mieux que dans une kafana aurait pu avoir lieu cet événement? Les kafanas du vieux Belgrade étaient des lieux de rencontre où, en mangeant et en buvant, on parlait de politique, d'art, de culture, d'amour aussi. Les kafanas ont vu naître les révolutionnaires et les poètes. En tant que lieux d'échange d'idées, d'avis et de commentaires, les kafanas représentaient la société. 

C'est ainsi que la première projection cinématographique eut lieu dans la kafana "Kod Zlatnog Krsta" (Chez la croix d'or) qui se trouvait dans le centre ville, dans la rue Terazije.

Au centre de la photo, le cinéma Chez la Croix d'Or
Aujourd'hui, tout est bien différent
Durant les quelques années qui suivirent cet événement, les projections cinematographiques furent entretenues par des troupes ambulantes, sous des tentes. C'est en 1906 que sont apparus les premiers cinémas à Belgrade. Le premier cinéma avec répertoire permanent se trouvait dans la vieille kafana "Kod Hajduk Veljka" (Chez Hajduk Veljka), au début de la rue piétonne Knez Mihajlo (la rue du Prince Michel).

Chez Hajduk Veljko, dans la rue du Prince Michel
Certains cinémas d'antan sont depuis longtemps disparus et n'éxistent que sur les photos jaunies. D'autres sont devenus des lieux culte de la capitale, comme par exemple le cinéma "Zvezda" (l'Etoile), ouvert en 1911 dans la rue actuelle du Roi Milan et qui est le plus vieux cinéma à Belgrade.

Le cinéma "Zvezda"
Puis le cinéma "Balkan" où eut lieu l'une des premières projections cinématographiques en 1899, mais qui commença à présenter un répertoire régulier en tant que salle de cinéma en 1912.

Il était une fois la salle du cinéma "Balkan"
Il faut mentionner également le "Jadran", sur la Place de la République ou encore, entre autres, le "20 Oktobar" dans l"une des rues principales du quartier de Savamala, la rue Balkanska.

Le cinéma Jadran, lieu de rendez-vous dans le centre ville
Le cinéma "20 Oktobar", avec toujours au répertoire, des films d'action ou d'arts martiaux
Ces lieux cultes, malgré leur valeur culturelle, artistique et sociale, ne sont aujours'hui que l'ombre d'eux-mêmes. En effet, la crise économique et politique en Serbie, la piraterie, la mauvaise gestion et, pour couronner le tout, la fraude et la corruption au cours de la privatisation plus que suspecte de la compagnie "Beograd Film", ont malheureusement éteint les projecteurs et fermé les salles de ces lieux légendaires.

Une poignée d'enthousiastes a tenté de redonner au cinéma "Zvezda" son apparence d'autrefois, de réactiver les projections et d'attirer les spectateurs. Photographié aujourd'hui, le cinéma semble pourtant vide et la grille est fermée.

Le cinéma "Zvezda"
Le destin du cinéma "Balkan", au coin de la rue du Despote Stefan, n'est pas encore connu. L'immeuble est sous protection de l'État, la façade a été récemment rénovée (mais est déjà malheureusement couverte de grafittis), cependant, il semble que le cinéma n'accueillera pas son cher public.

Le cinéma "Balkan"
Le célèbre cinéma "Kozara" en plein centre ville est dans un état lamentable. Les dernières nouvelles le concernant suggèrent qu'il sera transformé en un supermarché. Il serait donc ainsi perdu à tout jamais.

Le cinéma "Kozara" dans un état lamentable
Le cinéma "20 Oktobar" n'est pas en meilleur état.

Le cinéma "20 Oktobar"
Quant au cinéma "Jadran", il est aujourd'hui un café et sandwich bar.

Plus de traces du cinéma "Jadran"
Dans les années 70, Belgrade comptait 47 cinémas. Aujourd'hui les vieux cinémas sont morts. Il éxiste quelques salles dans le centre de Belgrade où l'on peut regarder les blockbusters mondiaux, comme dans la "Maison des syndicats" (Dom sindikata) sur la Place Nikola Pašić, ou encore dans le cinéma Tuckwood près du Parlement, dans la rue du Prince Miloš. Les cinémas les plus actifs sont ceux situés dans les grands centres commerciaux du Nouveau Belgrade.

Cependant, rien ne peut remplacer le charme des vieilles salles historiques qui ont vu des générations de Belgradois se succéder dans l'obscurité de leurs salles, s'émerveiller d'abord devant les images mouvantes de la nouvelle invention, s'informer en regardant les nouvelles Pathé comme on regarde aujourd'hui le journal télévisé, se taquiner dans le noir ou encore échanger leur premier baiser en cachette.